Lors de rencontre avec le convoi de gens de l’appel d’au secours au sujet d'Al-Aqsa

| |Temps de lecture : 15
Lors de rencontre avec le convoi de gens de l’appel d’au secours au sujet d'Al-Aqsa
  • Post on Facebook
  • Share on WhatsApp
  • Share on Telegram
  • Twitter
  • Tumblr
  • Share on Pinterest
  • Share on Instagram
  • pdf
  • Version imprimable
  • save

 

Au de Dieu le Clément, le Miséricordieux

Lors de rencontre avec le convoi de gens de l’appel d’au secours au sujet d'Al-Aqsa, dont l’autorité religieuse Muhammad Al-Yaqoubi dit : Il n'y a pas d'alternative à l'adoption de l’option islamique dans toutes les arènes de confrontation contre les ennemis de l’islam

En effet, Son Éminence l’autorité religieuse Cheikh Muhammad al-Yaqoubi (qu’Allah lui protège dans son ombre) a reçu dans son bureau à Najaf [1]le convoi (de l’appel d’au secours d’al-Aqsa), qui était composé d’un groupe d'érudits religieux de Palestine, de Syrie et du Liban de toutes les deux sectes (Chiisme et Sunnisme).

Ceux qui ont décidé d'organiser pour eux-mêmes une caravane, suivant le chemin des pèlerins de l'Imam Hussein (Que la paix d’Allah soit sur lui) afin d’exhorter les croyants à pérenniser la mémoire de rappel de la prise d’assaut de Jérusalem et à entretenir la flamme du djihad contre les oppresseurs jusqu'à ce que les terres assiégées par les ennemis soient  reconquises par leurs propriétaires .

Ainsi, Son Éminence (Qu’Allah lui protège dans son ombre) a commencé son discours en souhaitant la bienvenue à la délégation, en évoquant  à la grâce de Dieu Tout-Puissant qu'il a réuni pour la délégation invitée  de l'intimité du lieu, qui est à côté de l'Imam, le Commandeur des fidèles ( Que la paix d’Allah soit sur lui), qui a supprimé les machinations des Juifs et leurs intrigues dans les conquêtes éternelles de l'Islam.

En particulier, pendant ce temps d’où nous vivons le rappel de la montée de la commémoration d'Imam Hussein (Que la paix d’Allah soit sur lui) alors, le symbole du jihad et de la résistance est le rejet de l'oppression de l'exemple des révolutionnaires, et appel à la libération humaine. Puis il a prononcé un discours dans lequel il a dit :

Certes, la mosquée d’Al-Aqsa, la première des deux qibla et le troisième des deux sanctuaires, occupe une place particulière dans le cœur des musulmans depuis le période préislamique, depuis plus des années antérieures que l'autorité religieuse de Najaf al-Ashraf a déjà accordé une grande attention pour la cause palestinienne et pour la cause de Jérusalem. Alors, l'autorité religieuse et réformatrice s’est décédée, le regretté Cheikh Muhammad Hussein Al Kashif al-Gita (que son âme soit sanctifie) a lui-même assisté à la conférence qui s'est tenue à Jérusalem l'année (1350 AH : 1931 après JC) avec les débuts de l'immigration des Juifs vers la terre de Palestine après la déclaration de Balfour vers l’année 1917.

Son Éminence a évoqué l'interaction de l'autorité religieuse à Najaf,[2] et son soutien indéfectif à l'action djihadiste contre l'entité sioniste en 1969, lorsque l'action de guérilla a été lancée après l'incendie de la mosquée Al-Aqsa. Alors, à cette époque où l'autorité religieuse suprême était à Najaf, Sayyid Mushin al-Hakim (que son âme soit sanctifie) a béni ce lancement et a autorisé le décaissement des fonds légaux que les adeptes versent dans la caisse de l’autorité religieuse sur ces opérations de la libération de terre palestinienne.

Ainsi, l'autorité religieuse a toujours appelé à entreprendre l’option islamique dans la confrontation contre les ennemis, car le soubassement de la guerre que l'ennemi est en train de faire est basé sur la croyance qu'il détient comme l’élément d’appui et pour laquelle il se sacrifie, afin d’être donc confronté à une conviction.

Mais alors, les régimes au pouvoir étaient basés sur base des agendas auxquels ils croient en renfermant la foi dans la défense afin de brandir les slogans du nationalisme arabe, étant donné que cela n'étaient pas un motif suffisant de sacrifice, dont ils ne sont pas associés à l’opinion de l'Islam.

Ainsi, ils ont pu épargner tous les peuples musulmans du conflit en leur faisant croire que le nez du conflit palestinien ne vous concerne pas, car cela est un différend purement arabe.

De ce fait, son Éminence a souligné que l'équation a été changée en 1987 après J.C, lorsque les moudjahidines ont adopté l'option islamique afin de lancer le mouvement de résistance islamique et augmenter en force, dont cela est ce que Dieu Tout-Puissant a mentionné dans le saint Coran ; « S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents ; et s’il s’en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas ».[3]

En outre, Son Éminence a également évoqué le changement de l’évaluation du pouvoir par la grâce de Dieu, le Bienheureux et Exalté, en faveur des Moudjahidine avec un nombre calculable qui, après avoir lapidé leurs ennemis sionistes avec des pierres. Et ils ont été fusillés par des balles à poitrine nue. Dont ils ont été tombés dans une récente opération, surnommée l'Épée de Jérusalem, car ils ont lancé des milliers de missiles au-dessus des têtes de leurs ennemis jusqu'à ce que les villes de l'entité sioniste soient paralysées.

A l'issue de la rencontre, la délégation invitée a exprimé son grand bonheur de rencontrer à Son Eminence, l'autorité religieuse qui a ravivé leurs espoirs que l'autorité de Najaf était, et ne sera toujours un pilier de base de la cause palestinienne et un soutien majeur de celle-ci.

 



[1] . La date de la réunion est le lundi 12 Safar 1443 correspondant au 20/09/2021.

[2] . Son Eminence Muhammad Al-Yaqoubi (qu’Allah lui protège dans son ombre) a émis plusieurs positions envers la cause palestinienne, notamment :

-          Le livre (Un regard sur la philosophie des événements), qui est la correspondance de Son Éminence l’autorité religieuse avec son maître, le martyr al-Sadr (que son âme soit sanctifié) au milieu des années quatre-vingt du siècle dernier.

-          La déclaration commémorative de Cheikh Ahmed Yassine.

-          Discours à l'occasion de la Journée internationale Quds

-          Il a été rassemblé dans un livret intitulé (Palestine et Al-Quds dans la conscience de la sainte ville de Najaf).

 

[3] . Coran 8, 65.