Référendum sur la prise du vaccin afin d’effectuer les rituels du Hajj

| |Temps de lecture : 19
Référendum sur la prise du vaccin afin d’effectuer les rituels du Hajj
  • Post on Facebook
  • Share on WhatsApp
  • Share on Telegram
  • Twitter
  • Tumblr
  • Share on Pinterest
  • Share on Instagram
  • pdf
  • Version imprimable
  • save

 Référendum sur la prise du vaccin afin d’effectuer les rituels du Hajj

Au nom de Dieu, le Très-Haut


Son Eminence, Cheikh Muhammad Al-Yaqoubi, « Que Dieu lui protège »

Que la paix, la miséricorde et la bénédiction de Dieu soient sur lui.

En effet, la question est de savoir ; si cela est obligatoire à celui qui a rempli les prérogatives pour l’accomplissement du pèlerinage d’Alsoorah.

Autrement dit, s’il est financièrement capable afin d’effectuer le rituel de Hajj pour la première fois et cela va faire que son nom soit déjà apparu dans la loterie du Hajj.

Alors, pour que quelqu’un doit se faire vacciner, est ce qu’a-t-il la volonté de se faire vacciner afin d'aller au Hadj, ou de ne pas se faire vacciner. Particulièrement, surtout les gens ont la méfiance et la peur de s’approcher de lui) et cela est l’échec à fin d’accomplir le Hajj ?

Car, Le très juste vous a gardé et guidé vos pas et vous a gardé une tente miséricordieuse pour les croyants.


 

En fait, La vaccination contre les épidémies est l'une des conditions préalables du devoir d’un croyant, d’avoir rempli cela avant de se préoccuper de la collecte d'un passeport, or cela est plutôt l'accord existant entre le voyageur, et s'il a des inquiétudes quant à la prise d'un vaccin spécifique, alors il devrait prendre un autre vaccin que celle destiné au virus.

Oui, si une personne souffre de certaines maladies avec laquelle son état de la santé est particulièrement exténué. Toutefois, la prise du vaccin lui va gravement nuire la santé pendant que l’épidémie sévit encore et la crainte à emmaillé le monde, et au même moment où la saison du Hajj est en train de se dérouler, cependant Dieu nous en préserve.

Car, il est permis de reporter son droit du pèlerinage à une autre année et de ne pas effectuer le voyage, et même s'il se trouve dans une situation avec laquelle il est complètement incapable d'accomplir le Hajj dans les années applicables, donc il conseillé de déléguer quelqu'un d'autre afin d’effectuer le Hajj à sa place avec le moyen qu'il possède, et s’il trouve encore de moyens conséquents et se sent capable lui-même dans l’année suivante d’effectuer les rituels de Hajj. Alors, parlant qu’il peut accomplir en bonne et due forme, si Dieu le veut.

 

Mohammad Al-Yaqoubi

25 Sha’ban